Ce qu’il faut savoir avant de se lancer dans l’entreprenariat ou dans la vie de freelance

Ce qu’il faut savoir avant de se lancer dans l’entreprenariat ou dans la vie de freelance

Bonjour à tous ! Quelle joie de vous retrouver pour ce deuxième article sur le blog SUPER !

Je voudrais partager avec vous comment j’ai vécu la construction de mon projet d’entreprise et comment je vis aujourd’hui cette nouvelle vie de freelance.

Créer son entreprise et imaginer un jour se lancer dans l’aventure de l’indépendace, beaucoup d’entre nous en ont eu un jour envie. Mais combien se sont-ils réellement lancés ?

Pas beaucoup en réalité parce que lorsqu’on se lance dans la construction de son projet d’entreprise, on se rend vite compte que c’est totalement chronophage, qu’on vit avec son idée 24 heures sur 24, qu’on ne pense qu’à ça, qu’il faut prouver que l’on va être bon, que ça va marcher, qu’il faut être patient, organisé, qu’il faut parfois prendre le temps de se former ou de se faire accompagner pour bâtir son projet d’entreprise. Sans compter les risques financiers et personnels que cela peut engendrer. On a souvent le sentiment d’être seul contre tous, de louper sa vie sociale, de perdre nos propres repères.

Pour toutes ces raisons, l’entreprenariat fait à la fois rêver mais décourage aussi.

C’est aussi pour toutes ces raisons qu’entreprendre est une super aventure. Le fruit de tout ce travail, de ces nombreuses heures passées à gamberger, à retourner les choses dans tous les sens, à courir après les bonnes infos, c’est l’accomplissement de soi.

Tu sais que tu es fait pour cette vie d’indépendant.e si…

tu es passionné.e par ton domaine et que tu crois en toi et en ton projet

Et si tu attends que les gens autour de toi soient enthousiastes pour toi, tu peux toujours attendre ! Pourtant quand on veut créer son entreprise il est capital que l’entourage proche (conjoint, enfants…) soit bien conscient de ce que cela implique comme investissement personnel et peut-être aussi financier, et de la charge mentale que cela représente. Ce n’est pas de tout repos et le résultat met parfois du temps à montrer le bout de son nez. Mais prendre part à ton projet et le vivre à fond comme toi, c’est bien plus compliqué. Ton énergie est hyper positive, tu crois dur comme fer que ton idée est bonne, que tu vas tout déchirer, que ton avenir est juste là au bout de ce chemin. Pourtant dés que tu en parles autour de toi, tu ne vois que des petits sourires polis, des “mmmm oui c’est bien”. Bref. Personne ne saute au plafond en criant “wouahhhh c’est trop canon!” comme tu l’imaginais. Et ça, ça décourage un peu. Mais dis toi que l’essentiel dans tout ça c’est que toi tu y crois à fond. Les autres c’est pas grave, ils reviendront quand tu auras cartonné!

si tu es prêt à pousser toutes les portes pour réussir et à te donner à 400%

Alexandre le Grand a dit « Il n’y a pas d’impossible pour celui qui fait l’effort ». Là, c’est pas un petit effort qu’on va te demander mais carrément un grand coup de fouet dans ta vie.

Créer de toute pièce son propre job, ça veut dire tout remettre en question, être prêt à réapprendre les bases, à accepter les remarques et les critiques, savoir être objectif, repartir de zéro, mettre son égo en veilleuse aussi… Bref, c’est une grosse claque mais parfois ça fait du bien. On se trompe ? Ce n’est pas grave, on recommence, on remanie. Il ne faut jamais avoir peur de faire évoluer ses idées, quitte à devoir faire tables rase, repartir sur de bonnes bases et des idées fraîches.

si tu es prêt à repenser ta façon de travailler

A partir du moment où tu créés ton entreprise, ton job, tu dois accepter de travailler autrement. Ce n’est plus un chef ou une équipe qui décide de tes enjeux. C’est toi qui fixe les règles. Tu deviens responsable de ta réussite mais aussi de tes échecs. Si tant est qu’on puisse parler d’échec. Je ne suis pas de cet avis ; pour moi quand on créé son entreprise, il n’y a pas d’échec il n’y a que des étapes de progression. Il faut être prêt à apprendre de ses erreurs et c’est ce qu’il y a de plus difficile car on a cette fâcheuse tendance à se décourager, se dénigrer puis abandonner. Et bien je dis non ! Au contraire, on ne perd pas le fil, on fonce !

Il faut repenser ton organisation, tes priorités, planifier chaque objectif et le quantifier. C’est déjà tout un cap à passer que de choisir les bons outils pour avancer de façon intelligente. Nous aurons d’autres occasions de parler de ces nombreux outils permettant une organisation au top mais je peux d’ores et déjà te donner un indice, j’utilise l’application NOTION que je trouve juste géniale. Avec NOTION, tu peux tout conjuguer dans un seul outil, c’est le top ! Faire un planning mensuel, classer tes actions par catégories, faire des tableaux, insérer des liens… tout est possible.

si tu es prêt.e à affronter la solitude

Oui parce qu’à partir du moment où tu décides de construire ton propre projet, tu es seul dans ton histoire. Personne ne peut rentrer dans ta tête, ni se mettre à ta place. Je vais même aller plus loin, n’écoute pas les autres. Lorsque tu vas chercher à parler de ton projet, à le défendre, tu vas te retrouver face à deux types de remarques : celle de ceux qui vont se croire obliger de te donner un avis à l’inverse de ce que tu veux en pensant te rendre service pour que tu te remettes en question, et celle de ceux qui pensent que de toute façon tu vas échouer. Si tu as besoin de conseil pour mener ton projet à bien, il est important de se tourner vers des professionnels, quitte à sortir un peu d’argent pour ça. Et oui, l’expertise et le sérieux ont un coût. Les amis c’est bien,  mais pour boire des coups. Côté boulot, fais confiance à ton instinct. 

Quand je parle de solitude de l’entrepreneur, je veux aussi parler de la solitude au sens propre : on se retrouve à bosser chez soi, on doit gérer son temps, son organisation, on fixe nos propres objectifs et priorités. C’est un très grand avantage et une immense liberté mais cela peut-être aussi un poids rapidement difficile à porter pour ceux qui n’ont jamais été confronté à l’autonomie professionnelle totale. Et c’est à mon sens une question importante à se poser avant de se lancer. Il existe bien des solutions telles que le coworking (c’est payant), aller bosser dans des petits cafés sympas (du coup ça devient payant aussi car tu dois consommer pour utiliser le wifi d’un espace public et en plus tu es tenté de grignoter plein de trucs hyper bons !) mais tout ceci ne remplacera jamais un esprit d’équipe ni la routine d’une journée de salarié. Si tu n’es pas prêt à vivre de façon totalement autonome alors réfléchis bien avant de te lancer dans ton projet. 

si tu as prêt.e à entendre toute sorte de phrases qui vont te rendre chèvre !

Quand tu deviens entrepreneur, tu vas tout d’abord te confronter à l’administration. Une pile de démarches, de formulaires, de déclarations… Et ce n’est pas une mince affaire que de s’y retrouver, trouver la bonne info… Beaucoup d’efforts ont été faits pour mettre en place des applications pour simplifier les démarches mais tu vas quand même devoir faire le tri entre bonne et mauvaise info, et ça ce n’est pas simple à gérer.

Ensuite, tu vas entendre les petites phrases que j’adore « Alors ça y est t’es patron.ne, tu vas gagner plein d’argent en ne faisant rien », celle-ci je l’adore mais il y a bien mieux « Ah tu t’es mise en freelance ? C’est cool tu vas pouvoir t’occuper de tes enfants». Voilà voilà. Ou encore mieux « Oh mais toi tu ne travailles pas vraiment… ». Et encore je ne te dis pas tout, je te laisse découvrir ça par toi-même ! Attends-toi au pire comme au meilleur, dans quelques années tu en riras!

Voilà ce qui t’attends dans ta nouvelle vie d’entrepreneur. Si je te dis tout ça, c’est non pas pour te décourager, tu sais que ce n’est pas du tout mon genre, mais pour que tu aies conscience de tout ce qui t’attends. Je n’ai qu’une certitude, c’est de croire en toi, en ta force, en tes idées et de ne surtout pas avoir peur d’avancer ou d’échouer. 

“L’obstination est le chemin de la réussite”, disait Charlie Chaplin. A méditer…

Toi aussi tu es freelance ou entrepreneur. Comment as-tu vécu ce changement de vie, quels conseils pourrais-tu donner à celui ou celle qui veut se lancer?

Partagez avec moi vos expériences!

Cet article a 2 commentaires

  1. Bertrand

    Tellement vrai ! Merci Pauline pour ce cet article qui m’a bien fait sourire 😅

    1. super_web_admin

      Merci Bertrand!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.